24 mars 2016

Cabillaud, clin doeil à la Brandade

L’histoire fait naître la brandade au XVIe siècle sur les marchés de l’époque. Des messieurs congestionnés, comblés d’olives noires, de brandade et de safran, y parlent littérature avec autorité. L'étymologie véritable de ce terme est le provençal « brandar » qui signifie « remuer, agiter ». En effet, la morue en brandade doit être agitée pendant tout le temps de la cuisson (Escoffier). Elle est cuisinée à base de poisson, principalement de la morue émincée et cuite avec de la crème, de l’ail haché et de l’huile, servie avec des... [Lire la suite]