Plusieurs choses m’ont éloigné du blog, la panne de mon ordinateur enfin panne je dirais plutôt la mort de mon ordinateur, mais surtout la préparation d’un beau et grand concours culinaire !

La cuillère d’Or, est un concours exclusivement réservé aux femmes, pour promouvoir les femmes en cuisine et la cuisine des femmes, à cette initiative une femme, Marie Sauce, à l'origine de la chaîne Cuisine TV et présidente de l'association des Toques Françaises.

 

11221331_678264852318051_6384755662940540482_o

Pour sa troisième édition, je me suis inscrite en octobre, il fallait créer un plat et un dessert pour 6 personnes autour du thème, la gastronomie du XXIème siècle : tradition et évolution. La sélection des finalistes par catégorie s'est déroulée le 15 décembre 2015, Au final, 12 candidates ont été sélectionnées, soit 6 par catégorie professionnelles  et amatrices.

Catégorie  Professionnelles :

1. Sabine Pendaries Issaurat - Maison Christophe Bacquie
2. Patricia Raffaelli - Femmes chefs en Provence
3. Sophie Rio - La Table d'Aime
4. Jennifer Menai - Crédit Agricole
5. Solène Herard - Sofitel le Faubourg Paris 8
6. Noemie Clarat Honia - L'univers

Suppléantes :
1. Stéphanie Bottreau - Cook N’Tinem
2. Christine Rigoulot-Château de Fargues

 

Catégorie  Amatrices :

1. Noémie Gruhier de Vanves
2. Agnès Bouquet de Wissous
3. Patricia Georgin de St Médard en Jalles
4. Amélie Courreges de Lyon
5. Laurence Duffaud de Vergeze
6. Sophie Desbiolles de Grenoble

Suppléantes :
1. Marion Diraison de la Farreles Oliviers
2. Priscilla Rosier St Victor la Coste

 

Il m’a donc fallu, créer, réaliser, photographier, demander  1 avis à un professionnel ayant participé à plusieurs concours (Bocuse d’Or, Meilleur Ouvrier de France…mais aussi en tant que jury MAF…) Frédéric Coiffé, des Maîtres Cuisiniers de France, chef à Bordeaux.

 

12888789_10209464787003599_8628788949194775465_o

 

Puis recommencer, créer, réaliser, photographier, envoyer le dossier, attendre la sélection en Décembre, mais j’ai été malade pendant plus d’un mois, donc après bosser, bosser recommencer encore et encore le plat, le dessert…. !!!

Re-coaching du chef Frédéric avec dégustation cette fois-ci ! Revoir les points de détails, travailler, travailler encore et encore tous les détails un par un, apprendre par cœur le déroulé des recettes jusqu’à minuit la veille de partir à la finale.

Prendre la route pour Paris avec une grosse logistique puisque c’est nous qui amenons tout pour la réalisation des recettes, mais heureusement accompagnée de mon amie Stéphanie Bottreau, chef à domicile, la route a été joyeuse.

12794572_10208822443296797_123662996885333660_n

 

La finale a eu lieu 8 mars 2016, journée Internationale des Droits des Femmes, au Lycée Jean Drouant à Paris 17ème.

L'École, dont la façade symbolise l'architecture "art nouveau" de l'époque (hautes portes de fer forgé, emploi de la brique, allure de "grand paquebot"), fut inaugurée en 1936 par le Président de la République Albert LEBRUN. Située non loin de l'Étoile, dans le quartier du parc Monceau, l'école hôtelière de Paris Jean-Drouant bénéficie d'un environnement privilégié

Un super accueil au lycée, une équipe disponible, sympathique.

 

IMG_6605

 

En soirée un cocktail à l’Intercontinental Paris le grand Opéra, était organisé pour présenter le concours, les partenaires et la pléiade de grands chefs et de professionnels des métiers de bouche reconnus qui constituent les jurys. Ambiance chic mais décontracté l’heure n’est pas encore au stress mais aux selfies !

12809516_10206287652767139_3049779241952897736_n

 

Le lendemain matin 7 heure, l’heure de convocation, on nous adjoint une commis et c’est parti pour mettre en place notre plan de travail, début du concours 8h j’ai tiré le numéro 4 je commence à 8H30 ! Concentration !!!

 

IMG_6649

 

 3h30 de travail, aléas (brulage des croquants pour le dessert, pfft les fours pros ! et on recommence… cellule de froid qui ne fonctionne plus, courir, timing) puis après l’envoi du dessert, libération de la tension du dressage avec Diella ma commis. Elle a été parfaite, propre, rigoureuse, allant et venant, d’un côté, d’un autre. Un grand merci !!!!

 

1933495_790866021057933_4132675660589046962_o

 

Nous étions notés, surveillés, épaulés pendant l’épreuve en cuisine, 6 jurys dans la cuisine des amatrices !

 

12841347_790861814391687_421318387528925526_o

Et enfin nettoyage et rangement du matériel et de la cuisine. Soit à peu près 5h30. Il est 12h45 nous pouvons aller déjeuner ! Suivi d’un peu de repos, d’une douche et nous attendons les résultats…

cuillere_dor©thvallier-7-Copie-768x512

12496512_790869771057558_1510335972737551366_o

après la dégustation, les notes !

  Beaucoup de monde pour l’annonce des résultats, plus de 200 personnes sont conviés. La salle est  pleine !

 

Toutes les candidates sont montées sur l’estrade pour être présentées et pour la remise des récompenses.

Tout d’abord le prix d’hygiène et propreté, un prix décerné par cuisine et catégorie :

C’est moi qui remporte le Prix Hygiène et Propreté pour les amatrices. Et Patricia Raffaelli Corraini pour les professionnelles !

Deux Patricia, ça ne s’invente pas !!!

 

12841400_791084511036084_2444942004152009548_o

Prix remis par Ilham Kadri, présidente d’honneur du trophée, qui m’a émue lors de son discours sur les femmes au Maroc.

(Là je me dis tu as gagné un prix, c’est mort pour toi le concours…je m’attends à être classée dans les dernières)

Le président Christian Têtedoie, MOF appelle les quatrième ex-aequo (4, 5 et 6ème) et je ne suis pas nommée…. Patricia Raffaelli me dit « tu es sur le podium cocotte ! », j’ai du mal à comprendre, je compte sur mes doigts comme une enfant pour m’assurer ou me rassurer.

Il continue la troisième est Sophie Desbiolles, là encore je me dis je suis la deuxième éternelle « Poulidor » des concours !!!

Et il appelle la seconde,  Amélie Courrèges, mince je suis première, PREMIERE !!!!

Je retiens mes larmes, il parait qu’il ne faut pas pleurer ! Alors je souffle pour évacuer le trop plein d’émotion !!!

Pour les professionnels, les résultats sont : Sabine Pendariès Issaurat de l’hôtel du Castellet**, qui remporte le premier prix, suivi par Noémie Honiat du restaurant l’Univers, puis par Patricia Raffaelli, femmes chefs en Provence.

Quel concours, mais quel concours !!!

Moi qui étais persuadé de ne pas avoir suffisamment travaillé du fait d'avoir été malade…

1048404_791082417702960_1510526697399001027_o

12496494_791082421036293_6512462249012364333_o

10003697_791084054369463_1501821633363202640_o

 

La soirée c’est terminé par un cocktail où j’ai beaucoup trinqué avec ma coupe de champagne

Plein de rencontres, d’amitiés naissantes, de retrouvailles, un beau concours où l’humain est au centre, et le partage une religion, J’ADORE.

Une vraie philosophie de vie...

 

Désormais organisée tous les deux ans, la quatrième édition de La Cuillère d'or se tiendra en 2018. Marie Sauce a déjà la date : le 8 mars 2018 !

 

Crédit photos : Cook and Shoot by Aline GERARD, et Thierry Vallier